Tunnel Léopold II, le sacre de la stupidité

1080
Le sacre de la stupidité, image Pexels
Le sacre de la stupidité, image Pexels

Sectarisme, un billet de L’objecteur Médiatique

C’est l’histoire d’une de ces imbécillités monstrueuses qui jalonnent la vie des nouveaux mandarins bruxellois.Rivalisant d’idiotie, ces gauchistes qui conduisent désormais Bruxelles et sa Région à la ruine par leurs lubies et leurs caprices de cinglés ont donc réalisé la gageure de débaptiser le plus célèbre tunnel de la place en décapitant le Roi Léopold II.

Venant de ces rois fainéants qui n’ont jamais rien brassé d’autre que du vent et qui s’enrichissent sur le dos des contribuables tout en appauvrissant à n’en plus finir ce qui fut jadis une si attractive capitale, nul n’est autrement étonné de les voir s’attaquer aussi lâchement et obstinément à celui qui restera à jamais comme le plus grand mécène de la Belgique.

Les indigénistes et les racialistes qui prolifèrent dans les rangs du PS et d’Ecolo, sans parler du PTB ont donc tenu parole en se payant la scalp du Roi bâtisseur détrôné par Annie Cordy le jour précis où il convenait d’offrir sa tête aux féministes sectaires peuplant tout aussi intensément ces partis de dangereux décérébré(e)s.

Là-haut, notre Ninie nationale, qui n’a jamais rien demandé à personne et surtout pas aux pires sottes de l’espèce dirigeante bruxelloise, doit éprouver un sentiment de gêne plutôt que de fierté, elle qui cultivait comme personne le respect de la Royauté. A un point tel que le jour où elle fut élevée au rang de Commandeur de l’Ordre de la Couronne, elle jura ses grands dieux qu’elle dormirait jusqu’à la fin de ses jours avec sa monarchique distinction sous l’oreiller.

Plutôt qu’un grand éclat de rire dont elle avait l’inimitable marque de fabrique, c’est un profond soupir qui, entre chien et loup, doit filtrer de sa pierre tombale.

Ci gît la connerie humaine…