Ramadan: les plates excuses d’Evian

484
Ramadan: les excuses d'Evian
Ramadan: les excuses d'Evian (Image par Jonathan Petersson de Pixabay'

Evian, c’est Vichy! Un billet de L’Objecteur Médiatique

C’est l’histoire d’un message publicitaire jugé islamophobe et raciste – petite musique bien connue – par la communauté musulmane de France.Comme il le fait tout au long de l’année pour encourager la consommation d’eau de source, bienveillante comme chacun sait pour la santé, Evian a tweeté hier sur les ondes: “RT si vous avez déjà bu 1L aujourd’hui » (RT pour retweeter). Pas de bol pour la marque hexagonale, cette publicité malicieuse, survenant le premier jour du ramadan a aussitôt été détournée de sa vocation par les islamistes de service qui ont sabre au clair alerté toute la fachosphère au croissant en hurlant au blasphème et à l’intolérable provocation vis-à-vis des musulmans qui jeunent.

En quelques minutes, des torrents de haine rageuse et de menaces à peine dévoilées entrecoupées d’appels au boycott se sont déversés sur les réseaux sociaux à un point tel que, déshonneur suprême, calquant sa poltronnerie sur celle des multinationales US mettant le genou à terre face aux milices BLM, Evian s’est cru obligé le soir même de faire son mea culpa en publiant le communiqué suivant: « Bonsoir, ici la team Evian, désolée pour la maladresse de ce tweet qui n’appelle à aucune provocation. »

A l’heure où nos médias ont fait leurs choux gras de la condamnation à une lourde peine de prison d’un imbécile dérangé ayant sur FB encouragé à violenter une ancienne présentatrice de couleur de la RTBF, il serait agréable – mais on sait d’avance qu’il s’agit là d’un voeu pieux – que cette même presse condamne sans réserve cette ostracisation lamentable d’une firme d’O et cette instrumentalisation éhontée par les musulmans extrémistes d’un fait anodin pour exprimer leur sulfureuse radicalité.

S’il est devenu facile de faire la guerre aux terroristes, grâce à la coordination internationale des services de renseignements et de police, on se demande comment en France, en Belgique et ailleurs en Europe où nos libertés les plus élémentaires sont désormais menacées, on va s’y prendre pour mettre un terme à cette balkanisation des idées et à cette mortifère dérive idéologique. Car à se plier ainsi à la loi d’une religion, on se croirait définitivement ancré en terre musulmane où, pour respecter son Coran et se soumettre à ses tyranniques illuminés, il faudra durant un mois fermer tous les commerces de bouche, les épiceries, les boucheries, les marchés, les supermarchés, boucler les brasseurs, enchaîner les barmen, interdire les accès aux douches mais aussi couper l’alimentation des fontaines et, tant qu’à faire, assécher les fleuves et détourner les rivières.

A ce qu’on sache pourtant, les chrétiens qui jeûnent en période de Pâques, ne font pas l’objet de plainte larmoyante de la part de ceux qui ne respectent pas ce rite. Alors ça suffit, la victimisation à sens unique.”Les gagnants cherchent des moyens, les perdants des excuses” avait l’habitude de persifler Roosevelt. Franklin avait vu juste.

Traiter de raciste un rappel à l’hygiène consistant à s’hydrater régulièrement constitue une atteinte intolérable à la liberté d’expression. A force de mettre de l’eau dans son vin au nom du vivre-ensemble se résumant à toujours se coucher, voilà à quelle extrémité on en arrive.

En conséquence de cette tempête dans un verre d’eau, avant qu’il ne devienne définitivement Vichy, mettons sur-le-champ Evian dans notre Ricard. On the rocks.