Election test aux USA : Une gifle pour Biden en Virginie

467
Election test en Virginie. Les Républicains marquent un premier point contre Biden.
Election test en Virginie. Les Républicains marquent un premier point contre Biden.

KO (03/11/2021)

Un billet de L’Objecteur Médiatique

C’est l’histoire d’une baffe à Biden et d’une mémorable déroute infligée au camp démocrate. C’est aussi l’histoire d’une cinglante mise au point du clan conservateur américain et d’une revanche triomphale pour Trump. Battu de 10 points il y a un an dans l’état de Virginie proche de Washington, le parangon des Républicains a vu cette nuit son parti ravir le poste de gouverneur à une gauche qui depuis dix ans y régnait sans partage.

Faut-il conclure comme le proclame toujours une extrême majorité de la droite étoilée que la dernière présidentielle a été entachée d’une fraude massive? Ou penser qu’après quelques mois de présidence du tandem Biden-Harris, les gens en ont déjà assez des conneries démocrates, des promesses jamais tenues, du wokisme, du transgenrisme et de toutes la fadaises véhiculées jusqu’à nos rives par les élucubrations racialistes les plus décoiffantes allant jusqu’à faire accroire dans les écoles et les universités qu’un enfant ne naît pas blanc mais qu’il le devient?

Le résultat est suffisamment parlant pour surfer sur les deux tableaux: “M. 81 millions” n’aurait jamais pu glaner autant de votes dans une élection US que Trump, qui avec 6 millions de voix supplémentaires par rapport à son premier mandat aurait dû largement remporter. Encouragés par un autre succès en New Jersey qui devrait dans quelques heures leur offrir ce soir un autre gouverneur, les républicains peuvent désormais caresser l’espoir de reconquérir à l’automne 2022, à la faveur des Midterms, la Chambre et le Sénat. Ils mettraient alors Biden à leur botte, anéantiraient les démocrates et leur extrême gauche sino-marxiste et pourraient envoyer derrière les barreaux quelques notables de l’Establishment et des GAFAM qui, de près ou de loin, ont participé au plus grand hold-up de l’histoire américaine.

Chemin faisant, aussi et surtout, ils éradiqueraient sur-le-champ ces fumeuses théories de la race qui sont venues polluer l’Europe avec leur cortège sans fin de conneries BLM et replaceraient l’Amérique au centre de l’échiquier mondial tout en lui rendant sa fierté militaire, son autonomie économique, ses valeurs sociétales ancrées dans le respect de l’ordre, du travail et de la famille, loin des lubies progressistes de l’ONU, des gauchistes associations droits de l’hommiste et des Cop climatiques annonçant la fin de la planète bleue.

De Virginie souffle aussi et surtout, ce matin, un vent d’espoir pour une Europe comme les States exténuée par les dérives de la bien-pensance, le totalitarisme de la pensée gauchiste, l’islamisme mortifère, le tsunami migratoire et le multiculturalisme ravageur.

Plus que jamais, les conservateurs que nous sommes, envers et contre tous, doivent croire en leur destin.